GuideQu’est-ce qu’une NEIPA ?

La New England India Pale Ale (NEIPA) est un style d’IPA caractérisé par un houblon intense que les anglo-saxons appelleront “juicy”, ou juteux en français, générant des arômes de fruits tropicaux, un visuel trouble et une texture en bouche lisse et crémeuse.

La NEIPA est un style houblonné à froid (technique de dry hopping) qui accouche d’un visuel brumeux, d’une texture pleine et d’une saveur plus douce avec moins d’amertume perçue que dans les IPA classiques.

En gros, ce que vous remarquerez avant d’en boire une gorgée, c’est son aspect trouble et brumeux, souvent au point d’être opaque. Vous pourriez vous demander si la brasserie a accidentellement expédié des canettes de jus d’orange pétillant au lieu de bière ! Mais non. Ce corps épais est une signature de la NEIPA (et une raison pour laquelle cette fantastique bière a failli ne pas sortir de la Nouvelle-Angleterre).

⚙️ Ces caractéristiques sont obtenues grâce à une combinaison de techniques de brassage, notamment l’utilisation de souches de levure particulières, le moment où le houblon est ajouté et l’ajustement de la chimie de l’eau.

 

Les origines

Au début des années 80, une poignée de brasseurs de l’État américain du Vermont (l’un des six États du nord-est du pays, collectivement connus sous le nom de Nouvelle-Angleterre) ont commencé à brasser des IPA différentes de celles avec un fort niveau d’amertume et aux visuels claires pour lesquelles les brasseurs artisanaux américains étaient connus. Ces brasseurs créatifs ont utilisé des levures spéciales et des mélanges de céréales un peu plus riches en protéines, puis ils ont ajouté du houblon plus tard dans le processus de brassage pour accentuer la saveur et l’arôme du houblon tout en atténuant l’amertume.

Cette technique a généré un effet secondaire : ces nouvelles bières sont devenues troubles. Les clients habitués à une bière relativement claire se sont demandés si ce n’était pas un défaut dans le processus de brassage, comme de l’oxydation, qui faisait apparaître le trouble et certains ont hésité à continuer le développement de ce nouveau style d’IPA. Mais grâce aux brasseurs qui étaient sûrs de la révolution apportée par cette recette, les réserves ont fini par disparaître, et la NEIPA a commencé à apparaître partout.

👉 Ce style a totalement révolutionné le monde brassicole aux États-Unis, certains affirmant que la NEIPA ouvre la voie à l’avenir de nouvelles recettes : lisses, crémeuses, douces et fruitées, avec une amertume savamment raffinée.

La NEIPA est véritablement apparue sur le radar des consommateurs de bière américains vers 2011, mais ce n’est qu’après la publication en 2015 des Beer Judge Certification Program (BJCP) Styles Guidelines (organisation américaine visant à promouvoir la culture de la bière) que le style a vraiment explosé et est devenu l’un des styles les plus recherchés.

 

La première NEIPA

La première NEIPA aurait été mise sur le marché en 2011 avec une IPA appelée Heady Topper, brassée par la brasserie The Alchemist. Le brasseur, John Kimmich, a expérimenté une recette d’IPA en décidant de ne pas filtrer ni pasteuriser la bière (deux méthodes courantes utilisées pour prolonger la durée de conservation d’une bière).

heady topper neipa
La Heady Topper a été considérée comme la meilleure bière du monde.

Il en résulte une IPA plus épaisse, avec des composés microscopiques, des enzymes et des cultures qui ajoutent à la fois du goût et de l’arôme. Les clients ont commencé à la reconnaître pour son goût distinct et son aspect esthétique inhabituellement trouble, presque comme du jus d’orange, d’où son surnom de Hazy IPA (IPA brumeuse).

En raison d’une offre extrêmement limitée de Heady Topper alors que la demande commençait à augmenter, d’autres brasseurs ont commencé à fabriquer leurs propres Hazy IPA. Le style est resté modestement populaire en tant que spécialité de la côte Est des Etats-Unis jusqu’à ce qu’il explose soudainement sur la scène de la bière, prenant la côte Ouest d’assaut dans ce qui est connu sous le nom de “Haze Craze”.

 

Pour l’amour du houblon

Le caractère trouble de la NEIPA est dû à une série de techniques qui, selon les brasseurs, visent principalement à renforcer les arômes et à créer une sensation en bouche douce et crémeuse, tout en réduisant l’amertume prononcée associée aux IPA plus conventionnelles. Ces techniques comprennent l’utilisation de certaines souches de levure qui laissent des esters fruités dans la bière ainsi que des matières en suspension qui contribuent à produire l’effet brumeux.

L’ajout de houblon en fin d’ébullition est également pratiqué régulièrement. Le houblon est ajouté à une bière environ une heure avant la fin du processus d’ébullition, ce qui amplifie l’arôme tout en extrayant plus d’acides alpha du houblon et par conséquent, l’amertume de la bière.

Les brasseurs évitent également de filtrer la NEIPA, ce qui permet d’éviter toute perte de goût. Il en résulte ce que l’on pourrait définir comme un pur jus de houblon.

 

Qu’est-ce qui la rend unique par rapport aux autres IPA ?

L’India Pale Ale (IPA) est un style de bière houblonnée qui fait partie de la catégorie plus large des pale ale. Il s’agit d’une version améliorée d’une pale ale, fabriquée avec plus de houblon et une teneur en alcool plus élevée. Les IPA sont nées en Angleterre et leur nom vient de leur popularité auprès des troupes britanniques stationnées en Inde au XIXe siècle, lorsque le sous-continent était encore une colonie britannique.

Les IPA se déclinent en une variété de styles tels que l’English IPA, la West Coast IPA, l’East Coast IPA, l’Oat IPA, le Milkshake IPA, la Belgian IPA, la Sour IPA, la Fruited IPA et la Brett IPA.

La New England IPA n’est finalement qu’une des dernières nouveautés du style IPA vous me direz… mais c’est le style qui affirme la plus grande différence ! Les NEIPA se distinguent des autres IPA par le fait qu’elles ne sont pas filtrées et ont une amertume extrêmement faible par rapport à leurs proches parentes. Elles sont souvent houblonnées à froid et ont tendance à être fermentées pour avoir une carbonatation moyenne. Elles ressemblent à du jus d’orange, sentent et goûtent comme une salade de fruits frais.

NEIPA Shelton
La NEIPA de la microbrasserie québécoise, Le Castor.

 

Les principales caractéristiques de la NEIPA

Nous vous avons listé les caractéristiques qui vous aideront à identifier facilement une NEIPA.

 

🧐 Visuel

La chose la plus remarquable est son aspect opaque caractéristique généré par l’avoine et le blé originaires d’outre-Atlantique, les huiles de houblon en suspension et parfois l’ajout de fleurs sauvages (parfois controversé). Sa mousse est dense, crémeuse et ressemble à un nuage qui plane sur un corps orange ou jaune doré, avec des bulles de carbonatation qui montent constamment vers le sommet.

 

👃 Arôme

Bien que beaucoup soient étonnés par l’apparence de la NEIPA, l’étape la plus marquante pour la plupart des gens qui goutent ce style est lorsqu’ils la portent à leur nez et sont enivrés par une puissance d’arômes riches et corsés. Les arômes varient d’un brassin à l’autre mais sont principalement de nature fruitée ou tropicale.

 

😋 Caractère

Les NEIPA sont plutôt limitées au niveau du malt, les notes de houblon étant plus dominantes. De plus, de nombreuses NEIPA utilisent des souches de levure particulières qui produisent beaucoup d’esters. Le profil du malt est plutôt neutre, laissant la place à l’arôme du houblon.

 

🍍 Saveur

La saveur est très houblonnée et se concentre sur le spectre fruité du houblon. Elle est accentuée par les esters de levure qui produisent des sous-notes sucrées. Les variétés de houblon utilisées sont généralement associées à des fruits tropicaux mûrs ou sur mûris comme le fruit de la passion, la goyave, la papaye, la mangue et l’ananas, bien que certains brassins puissent avoir un caractère d’agrume. Cependant, là où elle diffère des autres styles d’IPA, c’est que les saveurs amères sont souvent secondaires, noyées dans le mélange. Alors que d’autres sous-styles d’IPA s’enorgueillissent de leurs puissantes notes amères, la NEIPA se targue d’une amertume plus modérée qui flotte sur le palais de façon nette et concise (environ 20 à 40 IBU).

 

👄 Sensation en bouche

En raison de l’inclusion de malts en flocons et de la chimie de l’eau, la NEIPA est douce et soyeuse, avec un corps plein et velouté. Elle se termine de façon rafraîchissante avec une douceur fruitée persistante qui laisse la bouche fraîche. La présence d’une lueur de goût d’alcool n’est pas rare. Les niveaux de carbonatation varient, mais ils sont généralement modérés à élevés.

 

Les questions les plus fréquentes

Voici un résumé des principales interrogations que vous pourriez vous poser à propos des NEIPA.

Quel est le goût d’une NEIPA ?

Attendez-vous à des arômes et des saveurs de fruits tropicaux. “Juicy” (juteuse) est une excellente façon de les décrire. Les New England IPA sont houblonnées sans être amères, avec un corps plein et doux. Elles se boivent très facilement et sont très rafraîchissantes. C’est le type de bière idéale pour l’été.

 

Comment brasser une NEIPA ?

Trois éléments entrent en jeu de manière unique dans une NEIPA : le grain, la levure et le houblon. Souvent, une céréale à haute teneur en protéines, comme le blé ou l’avoine, est ajoutée au malt d’orge standard pour donner une sensation soyeuse en bouche et un corps plus épais. Les souches de levure que les brasseurs choisissent pour les NEIPA ont tendance à être celles qui produisent beaucoup d’esters de fruits (sous-produits de la fermentation) qui donnent à la bière une saveur fruitée sans sans y ajouter d’extrait de fruits réels.

Concernant le houblon, les brasseurs optent pour des houblons aux notes tropicales, d’agrumes et de fruits. En ce sens, les houblons Denali et Mosaic (des Etats-Unis) et Galaxy (d’Australie) peuvent être combinés. Ces houblons sont ajoutés après le début de la fermentation afin de transmettre tout l’arôme et la saveur sans l’amertume qui résulte des ajouts de houblon antérieurs.

 

Pourquoi la NEIPA est-elle trouble ?

Une NEIPA ne pourra jamais être une bière claire. Pour comprendre ce phénomène, il suffit de se pencher sur les techniques de brassage propres à ce style.

  • L’ajout de blé ou d’avoine rend la bière brumeuse.
  • Le houblonnage à froid : les huiles de houblon provenant de houblons non bouillis rendent la bière trouble.
  • Certaines souches de levure (y compris celles qui produisent beaucoup d’esters fruités) restent en suspension dans la bière au lieu de descendre, ce qui ne fait qu’ajouter à l’opacité.

Ainsi, la NEIPA juteuse, trouble et délicieusement douce que vous venez de verser n’est en rien une anomalie ! Elle est exactement aussi trouble qu’elle devrait l’être.

Gauthier Caizergues

Co-fondateur de la Brasserie 90, brasseur passionné et responsable de la communication.

Laisser un Commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible pour les autres visiteurs. Les infos nécessaires sont indiquées par *

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videRetour vers la boutique